postheadericon : La plagiocéphalie

LES DEFORMATIONS CRANIENNES

Il existe plusieurs types de déformations crâniennes, la plus fréquemment rencontrées est la plagiocéphalie .

Le plus souvent d’origine positionnelle la plagiocéphalie est souvent associée à une difficulté  à tourner la tête d’un coté (torticolis) avec  plus ou moins une rétraction du SCOM (sterno-cleido- occipito- mastoidien).

 

De multiples causes peuvent être à l origine de ces déformations

  • Au moment de la vie intra utérine : position du fœtus  par exemple en flexion ou extension  prolongée de la tête ou autre position, grossesses multiples (Jumeaux), dysfonctions lombo-pelviennes maternelle,a cause de chute ou d'un accident de voiture.
  • Au moment de la naissance : Malgré une certaine malléabilité le crâne du nouveau né peut ne pas  s’adapter à toutes les contraintes de compression,de rotation lors de la descente à travers les différents plans du passage maternel.

Ces compressions associées à des torsions peuvent entraîner des déformations de la base du crane qui n’auraient pas tendance à se libérer ou à se normaliser normalement.

L’utilisation de forceps et ou de ventouse ainsi que les poussées sur les fesses de bébé (par l intermédiaire du ventre de maman) sont également des contraintes supplémentaires dans la mise en place des déformations

Positions de couchages et de repos : Depuis 1992, il est conseillé aux parents de coucher leurs enfants sur le dos.

Cette mesure a permis de réduire considérablement les risques de mort subite du nourrisson, mais elle s’est accompagnée d’une augmentation très importante des déformations positionnelles puisqu'elle favorise la compression postérieure. Bien sûr tous les enfants couches sur le dos ne font pas forcement une plagiocéphalie mais les enfants ayant déjà une restriction cervicale ou de la base sont plus a même de développer une plagiocéphalie .En effet la position de confort de ces enfants est de souvent mettre la tête en postexion ( extension) position dans laquelle bébé peut tourner la tête des 2 cotés plus facilement .Ils  s’ endorment d’ailleurs préférentiellement dans les bras de leurs  parents  dans cette position tête en arrière .

Lorsque cette postexion de confort est empêchée par l’ appui de l occiput sur la table, le lit ou le dossier du maxi cosy arrivent les pleurs et les douleurs et l enfant va rechercher une position antalgique par une inclinaison latérale  et rotation opposée . Il n'est cependant pas conseillé de faire dormir sur le ventre les enfants présentant une déformation positionnelle : cette dernière peut se corriger, contrairement à la mort subite du nourrisson. Cependant il peut être conseillé aux parents la position alternée en  latéro cubitus avec un cale bébé.

Une fois exclue la craniosténose (traitement chirurgical) le traitement en ostéopathie va consister à ré harmoniser les diverses zones de compression du crâne et du rachis dans son ensemble.

Il s’agira de dérouler l histoire traumatiques des tissus  du nouveau né et de déterminer les zones de fixations lésionnelles qui se sont accumulées sur diverses structures .

Zone après zone  diverses postures de corrections s’affichent. Notre but est  la libération complète  des tissus et  de permettre à l’enfant d’intégrer  ces nouvelles liberté de mouvements.

Au cours de ces rééquilibrations l’ enfant  peut exprimer l’émotion lié au blocage(peur colères ) il est important de l’ écouter et le laisser s’exprimer et à d’autre moment l’enfant s’apaise .

Ces phases de pleurs puis d’apaisement plus ou moins long sont normal lors d’une séance d’ostéopathie mais c’est important de l’expliquer aux  parents.

Plusieurs séances d’ostéopathie 3 a 4 sont souvent nécessaires, plus tôt le nourrisson est pris en charge, plus le résultat est efficient, au delà de 6 mois la correction est difficile et peut parfois nécessité le port d’un casque. 

Avec l’ostéopathie ,la kinésithérapie peut être associée surtout en cas de torticolis et de rétraction du SCOM.

On demande aussi aux parents d’être attentif au positionnement de l’enfant.Favoriser la position sur le ventre pendant les phases d’éveil.En effet il est important de varier les positions et d’éviter les positions bloquées et statique sur de nombreuses heures(portage en echarpe à bras,à genou, ventre à ventre..)  (Voir site ci-dessous).On pense également bien alterner les positions d’alimentation au biberon comme on le ferait pour une alimentation au sein.

 

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/109828084266179884/repositionnement/pqtlecture.pdf

 

Pour  les parents, et afin de déceler le plus précocement une plagiocéphalie  l’observation et l’ écoute du bébé est importante.

Déceler les premiers signes tel que l’usure des cheveux  qui est plus marquée  d’un coté ,bébé  tourne la tête préférentiellement d’un coté, bébé est nerveux et pleure surtout quand on le change, le crane s’aplatit d’un coté ,l’oreille  est plus décollée, il existe des rougeurs a la base du crâne, bébé  a des tremblements de la mâchoire ou des membres ;mais aussi canal lacrymal bouché(œil qui pleure), otite (l’enfant se tire l oreille ) …

 

« Tant il est vrai que l'attention portée au bébé et le regard porté sur lui gouvernent le plus intime de nos gestes et de nos paroles adressées à ce sujet en devenir ».

 

Des voix tendres pour me parler,

Des bras forts pour me porter,

 

Des lèvres douces pour m'embrasser,

Des mains délicates pour me cajoler,

 

Des yeux étonnés pour me regarder,

Deux cœurs impatients qui m'attendaient,

 

Tout ce que j'ai imaginé est désormais réalité :

 

Me voilà venue en ce paradis pour être aimée.